1 Million de fous rires !


 

1 Million de fous rires !

 

 

 

Communication officielle du Professeur Crazyius :

 

Je sais bien que vous n'avez pas la vie facile tous les jours, c'est pourquoi je pense qu'il faut de temps en temps lacher prise, se laisser aller à l'insouciance et glisser vers la bonne humeur, retrouver l'enfant rêveur qui demeure toujours en nous...

Et justement, aucun enfant n'accepterait d'aller à l'école, s'il n'y avait pas de cour de récréation !

 

Bref, c'est une question de survie pour vous, et aussi pour moi, parce que sinon je perds mon boulot !

 

Alors voila :

je prends l'engagement de provoquer 1 Million de fous rires dans l'année qui vient.

 

Ce n'est pas si énorme que ça quand on y réfléchit, ça ne fait que 100.000 personnes qui se marrent une dizaine de fois en un an...

 

Et si vous saviez tout ce que je vous ai préparé comme âneries pour alimenter vos moments de distraction dans les mois qui viennent, vous diriez plutôt que je ne suis qu'un petit joueur aux ambitions faiblardes, alors qu'un vrai objectif ça serait d'aller taper le milliard, direct !

 

Ouais ben alors là je vous arrête tout de suite parce que je vous sens un peu trop chaud à mon goût, c'est un peu comme pour les impôts, hein : c'est facile de charger la barque des autres, surtout quand on ne risque pas de se mouiller !...

 

1 Million c'est bien, ça claque, c'est rond et on en reste là !

 

 

La coopération ça a du bon :

 

1 Million c'est chouette, mais je n'y arriverai pas sans votre aide...

 

Vous avez certainement entendu parler de la théorie des 6 degrés de séparation de Frigyes Karinthy (1929) qui établit que nous sommes reliés à n'importe quel humain sur Terre au travers d'une chaine composée de 6 maillons au maximum. Des études beaucoup plus récentes démontrent que les réseaux sociaux ont réduit cette moyenne à moins de 5. Et il paraît même que pour un pays comme la France on se rapprocherait de 3...

 

Nous sommes donc un tout petit monde, et ça me fascine de voir à quel point nous sommes en réalité très proches les uns des autres !

 

Vous avez déjà compris que votre succès dans nos concours dépend quand même pour beaucoup de votre capacité à bien utiliser le Parrainage, parce que si vos Filleuls gagnent, vous gagnez aussi !...

 

Et perso, je trouve plutôt sympa l'idée de vous demander un coup de main, pour qu'on réalise ensemble cet objectif, en vous proposant de faire connaître à vos proches un nouveau site sur lequel vous vous amusez drôlement, et qui vous permet en plus, de récupérer des réductions, des codes promos et de gagner un tas de produits gratuits !

 

Alors chiche, on se le fait ce Million ?!...

 

 

Prof Crazyius

Les différentes facettes d'un objectif,

ou comment ça part en cou...

 

 

 

 

1 - Un problème de point de vue :

 

Je disais donc que je prends cet engagement solennel d'1 Million de fous rires immédiatement et devant témoin : en l'occurence devant ma nouvelle stagiaire Moldave, avec qui je communique par gesticulations parce qu'elle ne pratique pas encore bien la langue...

A part ça elle est sympa et mignonne, elle s'appelle Chtrachburg (ça se prononce presque comme le bled en Alsace) et en plus elle est vachement bien roulée avec un très joli bas du Rhin !!!

...Ok, je pédale dans la choucroute là....

 

Maintenant il faut comprendre aussi que ça me change de l'Indonésienne du mois dernier qui passait son temps à disparaître... Je gueulais tout le temps dans les couloirs : Nhû, t'es là ?!...

En fait elle se paumait car elle n'y voyait pas grand chose la pauvre, à cause d'une vague histoire d'abus d'huile de palme d'après ce que j'ai compris (je ne vois pas le rapport avec la plongée sous-marine, mais bon) je reconnais en revanche que ça a l'air hyper chiant la cataracte :

parce que finalement c'est comme avoir des problèmes de vue, mais en cascade !!!

 

Les problèmes de vue peuvent devenir un réel handicap, vous voyez ce que je veux dire ?!...

 

 

 

 

 

Je vais m'arrêter là au sujet de mes collaboratrices stagiaires, et donc je ne vous parlerai pas de la délicieuse Ruth (Ecossaise, rousse, flamboyante...) parce que je sais me tenir à carreau...

 

 

 

 

2 - Parler dans le vide :

 

Sur les bancs de l'amphi, les étudiants de 1ère année me regardent les yeux écarquillés :

- 1 Million de quoi ?...

- Est-ce qu'il fallait tout écrire, Prof ?...

- Putain, j'ai pas de feuille...

- Est-ce qu'on doit apprendre tout ça ?...

- C'est quoi au juste la problématique ?...

- Les autres n'ont pas eu à apprendre ça l'an dernier, c'est dégeulasse !

- Est-ce qu'on aura un partiel là dessus ?...

- On pourrait pas faire ça en activité de groupe ?...

- Vous avez dit quoi après Million ?...

- Grave, c'est quoi c't'embrouille ? J'ai rien capté...

- Ce sera noté ?...

- Pourquoi cette pédagogie frontale ?...

- Merde, je suis mal là, j'ai plus de batterie...

- Est-ce qu'on sera intérogés sur tout ?...

- Pardon Monsieur, mais, je n'ai pas compris les savoir-faire à mettre en oeuvre...

- Vous pouvez diffuser un mémo ?...

- J'peux aller aux toilettes, M'sieur ?...

 

 

 

 

3 - La lutte finale :

 

Sans crier gare, les pychorigides d'un syndicat en perte de vitesse se mobilisent dèjà contre les cadences infernales qu'on tente d'imposer de force aux pauvres zigomatiques, au dépens de toutes les conventions collectives et dans le déni le plus total du respect des masses musculaires honteusement exploitées.

 

Très vite l'appel à la lutte contre le " Millionnaire " est lancé, des manifestations s'organisent pour bloquer les moyens de transports, les raffineries et les universités, une dizaine de militants courageux (mais masqués, hein) prennent d'assaut la place de la République, exhibent un pantin à mon effigie pendu en haut d'une pique et y foutent le feu (ça fait de belles images pour le 20h)...

 

D'autres, tout aussi brillants, répandent des mensonges ignobles à mon égard sur les réseaux sociaux et n'hésitent pas à menacer ma famille, puis rappliquent nuitemment jusque sur mon parking pour crever les pneus de ma pauvre vieille bagnole...

Un bombage écarlate souligne la scène de crime de ces bardots liberticides :

" La prochène foi c'est toi qu'on craive "

 

Je me sens donc obligé de publier une tribune avec cette puissante pensée de Jacques Prévert :

" La meilleure façon de ne pas avancer dans la vie, c'est de suivre une idée fixe ! "

 

Ben tenez justement, le Secrétaire Général (SG) et grand leader lumineux du syndicat (quand je pense que ce type est censé défendre les droits des ouvriers alors qu'il n'a jamais travaillé !) en a profité pour venir (en bagnole avec chauffeur et gardes du corps !) promener son gros ventre en faisant une visite totalement improvisée dans l'usine d'à côté, sans doute pensait-il me coller la pression...

 

Je vous livre ci-dessous juste un extrait de sa petite balade :

 

 

 

a

 

SG : c'est des préservatifs rigides ça ?!

Dir prod : oui, lavables et étanches en plus !

SG : oui mais, beaucoup trop grands pour nos camarades...

Dir prod : bonne remarque, je le note Chef, du coup je propose votre idée de faire une gamme de produits à la portée de toutes les bourses !!!

a    
 

 

Délégué : voici nos nouvelles aires de jeux pour les quartiers riches, Chef !

SG : alors les petits salauds de riches montent par ici puis glissent par là... OK, mais en bas il faudra me rajouter une planche à clous, c'est compris ?!

Délégué : oui, pardon pour cet oubli Chef...

a    
 

 

SG : et c'est quoi comme poascaille ça ?...

Intendant : heu non Chef, ce sont juste de vieilles bottes de l'armée rouge qu'on a récupérées en décharge et que les ingés du labo cherchent à recycler par un moyen ou un autre...

SG : t'inquiètes, ils les boufferont quand même !!!

 

 

 

" C'est le malheur de notre époque, de voir des aveugles guidés par des fous... "

William Shakespeare

 

 

 

(C'est le moment de venir découvrir les Opérations Farfelues du Prof Crazyius !)

 

 

 

 

 

 

Soutenez-nous !

 

 

 

 

 

 

 
 

 

 

 

 

Droits images : North Korean Central News Agency + source inconnue